Accueil Espace Infos VIH VIH Infos Bibliographie
Bannière

Bibliographie

ONUSIDA Objectif 90-90-90

Objectif  "90-90-90"

Aujourd’hui, 15 pays rassemblent 75 % des personnes vivant avec le VIH. Afin d’inverser la tendance, il va falloir « tester 90 % des personnes, mettre sous traitement 90 % des personnes, et réduire la charge virale de 90 % des personnes sous traitement ».


 

Rapport ONUSIDA sur l'épidémie mondiale de sida 2013

Atteindre l'objectif Zéro

Outre la présentation des nouvelles estimations mondiales sur le VIH, le Rapport sur l’épidémie mondiale de sida 2013 de l’ONUSIDA examine les progrès enregistrés vis-à-vis de 10 objectifs spécifiques fixés par les États membres de l’ONU dans la Déclaration politique sur le VIH et le sida des Nations Unies de 2011..

 

Rapport ONUSIDA sur l'épidémie mondiale de sida 2012

Atteindre l'objectif Zéro

Le nouveau rapport de la Journée mondiale de lutte contre le sida intitulé Résultats du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) montre qu’une accélération sans précédent de la riposte au sida génère des résultats au profit des personnes. Le rapport indique que le nombre de nouvelles infections à VIH a été réduit de plus de 50 % dans 25 pays à revenu faible ou intermédiaire – dont plus de la moitié sont en Afrique subsaharienne, région la plus durement touchée par le virus.

 

Rapport de l'ONUSIDA 2011

Atteindre l'objectif Zéro

Couv Rapport Objectif Zero.jpg

Le nouveau rapport de l'ONUSIDA "Atteindre l'Objectif Zéro" montre que l'année 2011 a changé la donne pour la riposte au sida, avec des progrès sans précédent en matière de science, de leadership politique et de résultats. Le rapport indique également que les nouvelles infections à VIH et les décès liés au sida sont tombées à leur plus bas niveau depuis le début de l'épidémie. Les nouvelles infections à VIH ont diminué de 21% depuis 1997, et les décès liés au sida de 21% depuis 2005.

A fin 2010, on estimait à :

  • 34 millions [31,6 million – 35,2 millions] le nombre de personnes vivant avec le VIH dans le monde
  • 2,7 millions [2,4 millions – 2,9 millions] le nombre de nouvelles infections en 2010
  • 1,8 million [1,6 million – 1,9 million] le nombre de personnes qui sont décédées de maladies liées au VIH en 2010

 

Enfin, l'ONUSIDA plaide pour "des investissements plus intelligents pour obtenir de meilleurs résultats". Près de 15 milliards de dollars à fin 2010 étaient disponibles pour la riposte au sida dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Mais ces financements ont diminué de 10%, passant de 7,6 milliards de dollars en 2009 à 6,9 milliards de dollars en 2010. Dans un climat économique difficile, l'avenir de l'épidémie dépendra des investissements.

 

Rapports sur l'épidémie

Vers l'accès universel 2010

Capture.jpg

Towards Universal Access Scaling up priority HIV/AIDS interventions in the health sector est le nouveau rapport publié conjointement par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) et le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA).

Il présente les progrès réalisés au cours de l'année écoulée. Il fait état également du chemin qu'il reste à parcourir car, contrairement aux objectifs fixés, l’accès universel à la prévention, au traitement et à la prise en charge de l’infection à VIH ne seront pas atteints en 2010. Il s'agit de la quatrième édition d'une série de rapports annuels publiés depuis 2006 en collaboration avec les autres partenaires de la lutte contre le VIH/sida.

Capture Ra.jpg

LE POINT SUR L'EPIDEMIE 2009

Ce rapport, réalisé par l'OMS et l'ONUSIDA, relate les faits les plus récents sur l’épidémie de VIH/sida dans le monde. Agrémentée de cartes et de résumés régionaux, l’édition 2009 présente les plus récentes estimations relatives à l’ampleur et au bilan humain de l’épidémie et examine les nouvelles tendances de l’évolution de l’épidémie.

Téléchargez le texte intégral

Rapport ONUSIDA 2008

2008grcover Fr.jpg

Les nouvelles infections au VIH et les décès lies au sida diminuent – mais l'épidémie n'a cessé nulle part

Les nouvelles données du Rapport sur l’épidémie mondiale de sida publié par l’ONUSIDA en 2008 montrent des avancées significatives en ce qui concerne la prévention de nouvelles affections au VIH dans plusieurs pays gravement atteints. Au Rwanda et au Zimbabwe, des modifications du comportement sexuel ont entraîné un déclin du nombre de nouvelles infections au VIH.Dans un grand nombre des pays les plus atteints, le recours au préservatif augmente parmi les jeunes à partenaires multiples. L’augmentation de l’âge aux premiers rapports constitue un autre signe encourageant. De 2005 à 2007 le pourcentage de femmes enceintes séropositives qui reçoivent un traitement préventif de la transmission mère-enfant (PTME) est passé de 14% à 33%. Au cours de la même période, le nombre d’infections nouvelles chez les enfants a chuté de 410 000 à 370 000. Plusieurs pays ont obtenu une couverture quasi-totale avec un taux supérieur à 75% pour la PTME.

Le Rapport montre que les volontés conjointes et les efforts combinés des gouvernements, des bailleurs de fonds, de la société civile et des communautés et sociétés affectées peuvent entraîner une différence.

 
Plus d'articles...
<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 2



Actualités

Nouvelles offres d'emploi !
  • Responsable Prévention des Infections en milieux de soins en Guinée : voir l'annonce

 

  • Responsable Partenariats Entreprises au siège à Paris : voir l'annonce

 

 

 

 

Retrouvez toutes nos offres sur notre page "Nos offres d'emplois/stages en cours"


L’accès aux ARV de 2e et 3e ligne : une condition essentielle au succès des programmes de lutte contre le sida !

Le magazine Transversal de mars/avril 2015 consacre un article à l’accès aux ARV et aux marges de progrès restantes. Interviewé dans ce cadre, Etienne GUILLARD – directeur renforcement des Systèmes et Services de Santé de l’ONG Solthis- insiste sur l’importance de l’accès aux traitements de 2e ligne et 3ème ligne pour améliorer le suivi des PVVIH.

 

Garantir la disponibilité continue des traitements de 2ème et 3ème lignes, c’est à dire « sécuriser la distribution » est l’un des enjeux majeurs de l’accessibilité à des soins efficaces et de qualité. « Un appui régulier et des actions correctrices » ont permis depuis 2010 d’éviter les ruptures d’approvisionnement dans les pays où Solthis intervient comme le souligne Etienne Guillard.

 

Un autre enjeu fondamental de l’accès aux traitements est celui de la gestion de l’échec thérapeutique qui permet de passer un patient d’une ligne à l’autre. Ainsi, « entre 10% et 15% des patients devraient être sous 2e ligne, et il n’y en a que 3% » rappelle Etienne GUILLARD !

 

Dépister l’échec thérapeutique passe par l’accès à l’examen de charge virale. C’est pourquoi Solthis et ses partenaires mènent depuis 2013 un ambitieux projet d’accès aux tests de mesure de la charge virale dans 4 pays, appelé OPP-ERA. Ce projet vise notamment à ouvrir le marché des technologies de la charge virale jusque-là peu concurrentiel et faire ainsi baisser les coûts, ce qui reste un défi majeur de l’accès à la charge virale.

 

Pour plus d’informations, téléchargez le dernier numéro de la revue Transversal.

 

Pour en savoir plus sur le projet OPP-ERA

 

Interview d'Etienne GUILLARD

 


>> Voir toutes les actualités


Inscription à l'E-news



© 2012 Solthis. Tous droits réservés.