Solthis Solidarité Thérapeutique et Initiatives pour la Santé

N’attendons pas la crise pour agir

Faire un don

Santé Sexuelle et Reproductive

 

L'accès à une santé sexuelle et reproductive (SSR) de qualité est un droit fondamental.

 

Les enjeux

En Afrique de l'Ouest, 225 femmes meurent tous les jours en couche, et pour chaque femme décédée, il y a environ 30 autres qui souffrent d'infirmité. La sous-région est également caractérisée par des taux de fécondité parmi les plus élevés au monde et une prévalence contraceptive très faible. Environ 25% des femmes mariées âgées de 15 à 49 ans, souhaitent espacer ou limiter les naissances mais n'utilisent pas de méthodes contraceptives modernes essentiellement du fait de l'inaccessibilité des services de planification familiale. La situation est plus particulièrement préoccupante pour les jeunes (15-24 ans) qui représentent en moyenne entre 40 et 50% de la population de la région. Ainsi, 62% des besoins en méthodes de planification familiale des adolescentes ne sont pas satisfaits. Or les complications de la grossesse et de l’accouchement sont une cause majeure de décès chez les femmes âgées de 15 à 19 ans dans les pays à ressources limitées, soulignant l'importance d’améliorer l’accès aux services de santé reproductifs et de prévenir les grossesses non désirées.

L'amélioration de l'accès à des services de santé sexuelle et reproductive de qualité implique nécessairement un travail sur l'évolution des normes sociales de genre et sur les droits des populations et plus particulièrement des jeunes en matière de SSR. Pour être efficace, la prévention ne peut ainsi se limiter à une approche biomédicale de réduction des risques. La demande, l’accès et la fourniture de services de santé sexuelle et reproductive (SSR) sont fortement influencés par des facteurs contextuels. Évaluer les aspirations des filles/femmes et garçons/hommes en matière de fécondité, leurs niveaux de pouvoir décisionnel dans leur communauté et leur ménage, comprendre leurs accès aux réseaux sociaux et communautaires et au capital, et transformer les politiques et les normes sociales concernant la sexualité et les pratiques de consentement parental ou conjugal sont des facteurs essentiels à prendre en compte pour améliorer la SSR.

L'approche de réduction des risques visant l'amélioration de l'accès aux soins doit ainsi se combiner à une approche visant l'accès aux droits, incluant un travail sur la promotion et de l'égalité des relations hommes-femmes, et d'une vie sexuelle et affective satisfaisante, et la lutte contre les violences basées sur le genre. Ces évolutions doivent être portées en direction des jeunes, hommes et femmes, mais aussi en direction de leur environnement : familles, encadrants (enseignants, soignants), communautés, et plus largement au niveau politique et institutionnel. En complément de ce travail sur la demande, l'accent doit également être mis sur l'amélioration de la disponibilité et de la qualité des services de SSR, et leur adaptation aux besoins spécifiques des différents usagers.

 

Action de Solthis

Solthis mène notamment son action en faveur des droits à la santé sexuelle et reproductive à travers le projet JADES (Jeunes et Adolescent.e.s en Santé).

Pays d’intervention

MALINIGER

Expertise

Mobilisation communautaireRENFORCEMENT DES SYSTÈMES ET SERVICES DE SANTÉSERVICES DE SANTÉRENFORCEMENT DES CAPACITÉSPLAIDOYER

Priorité de santé

VIH / Sida

Nos projets

Restez informés

Restez informés sur nos projets et nouveautés de Solthis en s'abonnant à notre newsletter.

S'inscrire