Solthis Solidarité Thérapeutique et Initiatives pour la Santé

N’attendons pas la crise pour agir

Faire un don

Projet AIR-POP : optimiser la prise en charge des enfants exposé·e·s au VIH

GUINÉERECHERCHE OPÉRATIONNELLESanté de la mère et de l'enfantVIH / Sida

Contexte

En Afrique subsaharienne, encore de nombreux enfants naissent de mères n’ayant pas été dépistées pour le VIH pendant leur grossesse et, de fait, n’ayant pas reçu d’antirétroviraux (ARV) pour prévenir la transmission du virus de la mère à son enfant. En Guinée, malgré les progrès dans la prévention de la transmission de la mère à l'enfant du VIH ces dernières  années, moins de deux enfants exposé·e·s au VIH sur dix bénéficient d'un dépistage  précoce du VIH et moins d'un enfant infecté·e par le VIH sur dix bénéficient d'un traitement.
Le dépistage précoce du VIH chez les nourrissons dont la mère vit avec le VIH est un enjeu crucial pour  permettre un traitement immédiat des enfants infecté·e·s. En effet, sans dépistage les enfants  infecté·e·s ne peuvent bénéficier d'un traitement et, sans traitement la majorité d'entre eux risquent  de mourir avant l'âge de 3 ans et tout particulièrement dans leurs 3 premiers mois de vie. Le  dépistage du VIH chez les enfants est donc une urgence.

 

Informations clés 

Durée du projet  2020 – 2021
Bénéficiaires Service de Pédiatrie du CHU Ignace Deen-Conakry et Hôpital Donka- Conakry
Sources de financement ANRS
Partenaires  PNLSH (Programme National de Lutter contre le Sida et
les Hépatites), Autorité Guinéenne de l'Aviation Civile, le service de pédiatrie Ignace Deen et le laboratoire de Donka
Pays d'intervention Guinée

 

Objectifs du projet

Le projet ANRS 12407 AIR-POP (Accès Innovant et Rapide aux Point of care pour optimiser la prise en charge des enfants exposé·e·s au VIH) vise à mener une étude de modélisation coût-efficacité de l'utilisation de drones pour relever le défi de la saturation routière de Conakry qui reste un obstacle majeur au transport rapide d'échantillons sanguins vers les laboratoires et l'approvisionnement d'urgence des centres de santé afin d’optimiser la prise en charge des enfants exposé·e·s au VIH à Conakry. Ainsi le projet AIR-POP vise à :

  • Evaluer les besoins de prise en charge pédiatrique du VIH et de diagnostic organisationnel pour déterminer la faisabilité d'un diagnostic et d'un traitement pédiatrique en urgence au niveau sites cliniques de prise en charge de la transmission du VIH de la mère-enfant (PTME) ou sites pédiatriques et laboratoire de biologie moléculaires dans la partie sud de la ville de Conakry ;
  • Tester l'utilisation de drone (coûts et efficacité) pour le transport rapide des échantillons et l'approvisionnement d'urgence en produits de santé en comparaison avec transport terrestre dédié par moto ;
  • Etudier l'acceptabilité et les perceptions de l'utilisation de drones par les autorités sanitaires, les femmes enceintes vivants avec le VIH, le personnel de santé et la population.

 

Résultats attendus

L'utilisation de drones pourrait représenter une approche innovante pour acheminer les échantillons sanguins des  nourrissons, depuis les centres de santé de Conakry vers l'hôpital de Donka où une machine POC (point of Care) permet de réaliser en 90 minutes le test de dépistage du VIH des nourrissons. Cela pourrait ainsi permettre de réduire les délais de l'obtention des résultats, souvent très longs à cause  des tests de diagnostic conventionnels utilisés et du retard de l'acheminement des échantillons aux  laboratoires, et donc donner la chance à tous les enfants infecté·e·s par le VIH de bénéficier d'un  traitement immédiat et de pouvoir grandir comme tou·te·s les autres enfants.

 

Télécharger la fiche projet


En savoir plus

Le projet AIR-POP vient en complément du projet ANRS1234 DIAVINA/I-POP qui a permis d'introduire en 2016 le diagnostic précoce des nourrissons en salle d'accouchement à l'hôpital Ignace Deen afin de pouvoir initier les traitements d'urgence permettant de réduire les risques de contamination des nourrissons né·e·s des mères infectées. Une 2ème phase du projet a été lancée en janvier 2021 pour optimiser ce dispositif par l'introduction de la mesure de la charge virale maternelle à l'accouchement grâce à la technologie POC (Points Of Care) qui permettra d'améliorer les traitements des nouveau-nés et de leurs mamans selon le risque de transmission du VIH évalué.

Nos projets

Restez informés

Restez informés sur nos projets et nouveautés de Solthis en s'abonnant à notre newsletter.

S'inscrire

© Solthis 2021 - Tous droits réservés | Mentions légales | Données personnelles | Gestion des cookies | Plan du site