Solthis Solidarité Thérapeutique et Initiatives pour la Santé

La santé est un droit
Y accéder est vital

Niger – Faire face aux défis de la crise COVID-19

16 décembre 2020 |  Infos |  

NIGERRenforcement des systèmes et services de santéSERVICES DE SANTÉLutte conte le VIH / SidaNotre action contre la pandémie Covid-19

 

La crise sanitaire, si elle n'a pas provoqué d'arrêt complet des soins, a  mis en lumière la fragilité des systèmes de santé au Niger. Propos tenus par Yacouba Nouhou, médecin infectiologue et coordinateur médical du projet d'adaptation à la COVID-19 du CHR de Niamey, au Niger.

 

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle impacté votre travail ? Dès le premier cas de COVID, une panique s'est emparée de certain·e·s patient·e·s. Beaucoup, même des soignant·e·s méconnaissaient la maladie. Ça a été particulièrement difficile au début, avec certain·e·s de nos soignant·e·s qui ont été cas contacts ou positifs, et qui ont donc dû être confiné·e·s. Pour faire face à la situation, nous avons espacé les rendez-vous avec les patients en leur donnant des quantités de médicaments supérieures pour limiter les risques de contagion, tout en assurant la continuité des soins. La dispensation du traitement VIH, service le plus fondamental et essentiel, a ainsi été maintenue.

 

Avez-vous été inquiet pour certain·e·s patient·e·s ? Avec la pandémie, la ville de Niamey a été isolée de la région. Les patient·e·s que nous suivions en dehors de Niamey ne pouvaient plus entrer dans la ville. Leur permettre de continuer d'accéder à leurs traitements était une priorité. Quand nous avions des moyens de les contacter, nous les avons réorienté·e·s vers d'autres centres en région, mais certain·e·s ont connu des ruptures de traitement… Cette crise est venue mettre à nu la fragilité de nos dispositifs de soins.

 

Quelles leçons tirez-vous de cette crise sanitaire ? Il ne faut pas oublier les progrès que nous avons faits ces dernières années, sur l'accès à la charge virale, le dépistage précoce des enfants. Un suivi de qualité des patients VIH/Sida est primordial, et il faut continuer à l'assurer. Avec la COVID-19, nous avons été obligés de faire tourner nos activités au ralenti, mais la situation doit peu à peu revenir à la normale.

Nous devons avoir les moyens de respecter les mesures d'hygiène pour pouvoir se protéger des infections : la crise nous a montré les progrès qu'il reste à parcourir, notamment sur les gestes barrières comme le lavage des mains, geste à léguer à nos enfants. Nous devons tirer les leçons de cette crise pour se protéger, plus, de toutes les maladies.

Et ce que la crise a souligné, c'est le manque de dispositifs de protection : gants, masques, savon qui nous ont trop souvent fait défaut … Pour pouvoir équiper les soignant·e·s, et protéger les patient·e·s qui se rendent dans nos centres de santé, nous aurons encore besoin de ce matériel pour les années à venir.

 

 

Twitter

Facebook

© Solthis 2021 - Tous droits réservés | Mentions légales | Données personnelles | Gestion des cookies | Plan du site