Solthis Solidarité Thérapeutique et Initiatives pour la Santé

N’attendons pas la crise pour agir

Faire un don

Projet OPP-ERA, 800 charges virales déjà réalisées en Guinée

18 septembre 2014 |  Infos

GUINÉEVIH / Sida

Améliorer le suivi des personnes séropositives et la gestion des échecs thérapeutiques

L'utilisation de la mesure de la Charge virale est un élément essentiel dans le suivi des patients sous ARV afin d'assurer un traitement adapté. Or, l'accès à cet examen est encore peu développé en Afrique de l'Ouest dans les structures publiques, notamment du fait de son coût élevé.

Le projet OPP-ERA a été lancé afin d'ouvrir le marché des technologies de la charge virale (CV) à de nouveaux fournisseurs grâce au modèle des « Open Polyvalent Platforms (OPP) », et ainsi de diminuer le coût du test et élargir l'accès à cet examen pour les patients infectés.

Financé par UNITAID, le projet OPP-ERA est co-financé et mis en œuvre par un consortium de partenaires français (FEI, ANRS, ESTHER, Sidaction et Solthis) dans 4 pays : Burundi, Cameroun, Côte d'Ivoire et Guinée depuis mars 2013.

 

Solthis est partenaire du projet en Guinée où 2 laboratoires ont été équipés de plateformes ouvertes à Conakry et réalisent depuis plus d'1 mois déjà 80 charges virales par semaine :

– le Centre de Traitement Ambulatoire (CTA) du CHU de Donka

– le laboratoire national de référence (LNR) de l'Institut National de Santé Publique, qui servira pour les patients du CHU Ignace Deen, du Centre de santé de Matoto, des Centres Médicaux Communautaires (CMC) de Coléah, Ratoma et Minière, et de l'ASFEGMASSI (association des femmes de Guinée pour la lutte contre les MST).

En 2013 et début 2014, les techniciennes de ces deux laboratoires ont été formées à l'utilisation des machines de mesure de la CV, en France et à Abidjan. Les machines et les réactifs ont été réceptionnés et installées en juillet 2014. Les 1ères charges virales ont ainsi pu démarrer dès la semaine du 11 août, avec un rythme soutenu de 80 charges virales réalisées par semaine dans chaque laboratoire.

 

Prescrire cet examen et analyser ses résultats pour améliorer le suivi des PvVIH

Solthis avait préparé en amont le personnel soignant à l'utilisation de cet examen de la CV afin qu'il le prescrive et utilise ses résultats pour détecter les échecs thérapeutiques.

Solthis va continuer à accompagner le personnel des laboratoires et le personnel médical pour consolider les acquis de cette première phase du projet.

Dans un 2ème temps, il est envisagé d'élargir l'accès à ces équipements pour le suivi en routine des patients séropositifs de la région de Boké, et d'étendre son utilisation au dépistage précoce de l'enfant exposé au VIH,  ainsi qu'au diagnostic de la tuberculose.

Nous remercions la Fondation Bettencourt Schueller et la Mairie de Paris pour leur soutien dans ce projet à Conakry.

 

En savoir plus :

Financé par UNITAID, OPP-ERA est cofinancé et mis en œuvre par un consortium de partenaires français : FEI (France Expertise Internationale) chef de file – Ensemble pour une Solidarité Thérapeutique Hospitalière En Réseau (ESTHER), l'Agence Nationale de Recherche sur le Sida et les hépatites virales (ANRS), Solidarité thérapeutique et initiatives contre le sida (SOLTHIS) et Sidaction – pour un budget total de 2,8 millions de dollars. La première phase du projet a été lancée le 1er mars 2013 pour une durée de 16 mois. OPP-ERA est mis en œuvre dans 4 pays : Burundi, Cameroun, Côte d'Ivoire et Guinée.

 

Brochure OPP-ERA à télécharger

Site Unitaid : http://www.unitaid.eu/fr/ressources/centre-de-presse/communiques-de-presse/1148-projet-opp-era-finance-par-unitaid-pour-ameliorer-l-acces-aux-nouvelles-technologies-de-suivi-du-vih

Site FEI : http://www.fei.gouv.fr/index.php/fr/nos-projets/focus-sur/opp-era

Twitter

Facebook

Restez informés

Inscrivez-vous notre newsletter

S'INSCRIRE

Evénements