Solthis Solidarité Thérapeutique et Initiatives pour la Santé

N’attendons pas la crise pour agir

Faire un don

Communiqué de Presse – Lancement du Projet AIRE au Niger

Des outils de diagnostic innovant pour améliorer l’identification des détresses respiratoires chez les enfants de moins de 5 ans

9 décembre 2020 |  Communiqué de presse

NIGERPLAIDOYERRECHERCHE OPÉRATIONNELLERENFORCEMENT DES CAPACITÉSRENFORCEMENT DES SYSTÈMES ET SERVICES DE SANTÉSERVICES DE SANTÉSanté de la mère et de l'enfant

Niamey, Niger, 09 novembre 2020. Solthis, en partenariat avec l'ONG Nigérienne BEFEN lance officiellement, au Niger, le projet AIRE « Améliorer l'Identification des détresses Respiratoire chez l'Enfant » avec le soutien financier d'UNITAID et un appui complémentaire de l'Agence Française de Développement (AFD).

 

Une nouvelle stratégie pour améliorer la prise en charge et réduire la mortalité infantile. Malgré une diminution significative du taux de mortalité infanto-juvénile sur les dernières décennies au Niger, passant de 318‰ en 1992 à 126‰ en 2015, la situation sanitaire reste préoccupante, marquée par une mortalité infantile (126‰) toujours élevée. L'hypoxémie (une complication potentiellement mortelle d’une pneumonie grave ainsi que d’autres affections, dont le paludisme grave) est une des situations associées à une forte mortalité et sa détection a été identifiée comme un enjeu critique par l'OMS (Organisation Mondial de la Santé). Les programmes actuels de prise en charge des enfants (PCIME) ne produisent pas pleinement les effets escomptés et de nouvelles stratégies sont nécessaires pour améliorer l'identification des cas graves (de paludisme, de pneumonie et d'autres maladies) chez les nouveaux nés et les enfants au niveau des centres de santé intégrés.

 

Un outil de diagnostic innovant, l'oxymètre de pouls. Le projet AIRE vise à introduire les oxymètres de pouls (OP), une intervention simple, peu coûteuse, reproductible et précise qui pourrait aider à réduire la morbidité et la mortalité infantiles en diagnostiquant et en surveillant efficacement les enfants atteints d’hypoxémie sévère, une des principales causes de mortalité chez les enfants souffrant d'affections respiratoires. Les oxymètres de pouls, recommandés par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), sont largement utilisés au niveau des hôpitaux et ont démontré leur efficacité, mais leur utilisation n’est pas encore été étendue au niveau des Centres de santé intégrés (CSI) qui pourtant sont le premier niveau de la pyramide sanitaire à accueillir les enfants et à assurer leur référence au besoin.

 

L’intégration des oxymètres de pouls au niveau centres de santé intégrés pour les enfants de 0 à 5 ans atteints qui se présentent à une consultation avec toux ou difficulté à respirer, permettra d’améliorer le diagnostic des cas graves et la probabilité d'être référés vers un hôpital de prise en charge avant qu'il ne soit trop tard. L’amélioration du diagnostic et l’efficacité de la référence devraient contribuer à réduire la mortalité chez les moins de 5 ans.

 

Une intervention à tous les niveaux de la pyramide sanitaire. L'équipement des centres de santé intégrés en oxymètres de pouls sera accompagné par :

  • La formation du personnel de santé à leur utilisation pendant les consultations et au référencement des cas graves vers les hôpitaux ;
  • L'appui aux équipes de district pour intégrer la supervision de l'utilisation des OP dans leurs activités de routine ;
  • L'accompagnement des organismes nationaux GAS (Gestion des achats et Stocks) pour l’enregistrement, l’incorporation des consommables et des équipements dans les plans d’achat et le système de distribution
  • La sensibilisation des communautés pour qu'elles soient mieux informées et motivées à rechercher des soins en temps opportun.

Le projet comporte un volet essentiel de recherche opérationnelle (et suivi-évaluation) qui permettra d'évaluer l’utilisation des oxymètres de pouls par le personnel de santé et son impact sur les soins des enfants.  Les évidences qui seront issues de cette recherche seront utiliser pour faciliter l'intégration des oxymètres de pouls et convaincre toutes les parties prenantes – décideurs, Partenaires Techniques et Financiers, Organisations de la société civile – à appuyer et accompagner pour l'intégration des Oxymètres de pouls dans la consultation des enfants de moins de 5 ans à l'échelle nationale voire régionale.

 

Contact presse : Mactar NIOME, Coordonnateur de projet AIRE

E-mail : coordonnateurdeprojet-AIRE.niger@solthis.org  – Tél : 89 66 61 24

 


Un projet Régional : financé par UNITAID et soutenu au Niger par l'Agence Française de Développement, le projet AIRE est mis en œuvre dans quatre pays (Mali, Niger, Guinée et Burkina Faso) par un consortium composé d'ALIMA (cheffe de file), Solthis, Terre des hommes et Inserm. Solthis est responsable de l'exécution du projet au Niger en collaboration avec l'ONG Bien Être de la Femme et de l'Enfant (BEFEN) qui sera en charge d'une partie du volet communautaire, et sous l'égide du Ministère de la Santé Publique, notamment de la Direction de la santé de la Mère et de l'Enfant (DSME) et la Division de la Santé Néo Infantile (DSNI).

* En savoir plus sur le projet sur le site ALIMA

*Découvrez une interview des coordinateurs du projet AIRE sur la Deutsche Wellehttps://www.dw.com/fr/rendre-accessible-loxym%C3%A8tre-de-pouls-pour-sauver-des-vies/av-51660254

Twitter

Facebook

Evénements

Aucun événement n'a été trouvé

ven

19

Nov

Du 19 novembre 2021 au 21 novembre 2021

AFRAMED 2021

AFRAMED 2021

Hammamet, Tunisie

LIBANTUNISIECOVID-19HÉPATITESVIH / Sida


lun

06

Déc

Du 6 décembre 2021 au 11 décembre 2021

Retrouvez Solthis à l'ICASA 2021

Retrouvez Solthis à l'ICASA 2021

VIH / Sida


Tout afficher