Solthis Solidarité Thérapeutique et Initiatives pour la Santé

N’attendons pas la crise pour agir

Faire un don

Guinée : quelles pratiques des professionnels de santé pour offrir une meilleure expérience de soins aux patients ?

28 février 2019 |  Infos

GUINÉEMobilisation communautaireSERVICES DE SANTÉPLAIDOYERVIH / Sida

 

Du 18 au 26 février 2019, le projet PACTES « Patients au cœur du traitement et des soins» a lancé des ateliers et groupes d'échanges avec les prestataires de soins en vue d'analyser leurs pratiques professionnelles pour améliorer la prise en charge du VIH en Guinée et offrir une meilleure expérience de soins aux patients.

 

« L'analyse des pratiques permet le renforcement des personnes et des équipes dans le sens où elle amène à une réflexion sur sa pratique professionnelle dans le maniement difficile de la relation d'aide et de soins dans un contexte de VIH. Elle propose une démarche réflexive et active qui fait émerger des solutions individuelles et d'équipes sur les questions de sa propre dynamique et son rapport au patient » Harouna MAMANE, chef du projet PACTES

 

Communication : quel apport à la dynamique des équipes de soins et leurs relations avec les patients ?

Ces ateliers qui sont à la fois des moments pédagogiques d'échange et de discussion ont permis de réunir les agents d'accueil, médiateurs psychosociaux, médecins, infirmiers, laborantins, et pharmaciens des quatre sites du projet PACTES (ASFEGMASSI, Hôpital National Ignace Deen, Hématologie, Hôpital National Donka, et Centre de Santé de Matoto) autour de l'importance de la communication :  son apport à la dynamique de l'équipe et sur le renforcement des pratiques participant à l'amélioration de la relation soignant-soigné.  A l'issu de ces rencontres, il est attendu que les prestataires aient une compréhension plus claire de ce qu'est la communication non violente et l'intérêt pour l'équipe et les patients.

En effet, le renforcement des capacités des soignants, des médiateurs et des accueillants sont menés dans une double dimension de dynamique d'équipe et de relation au patient. Les activités s'inscrivent dans une approche systémique autrement dit la prise en compte de l'individu dans son interaction avec son environnement et une approche individuelle holistique. Chef de projet PACTES

 

Une vision plus large pour la pérennisation de l'analyse des pratiques professionnelles en Guinée

Meeting with healthworkers -GuineaEquipe du projet PACTES et l’Association Guinéenné des Psychologues cliniciens (AGPC)

Ces ateliers s'inscrivent dans le processus plus large mené sur l'analyse des pratiques dans le cadre du projet PACTES depuis Août 2018. Au-delà des ateliers et formation qui ont permis de faire connaitre l'analyse des pratiques professionnelles, d'amorcer un processus d'adhésion et de répertorier les besoins et les attentes, la démarche adoptée dans le cadre du projet PACTES vise également à favoriser la mise en place de la pérennisation de l'analyse des pratiques professionnelles en identifiant des acteurs nationaux susceptibles d'accompagner ce processus.

En plus de l'amélioration de la relation soignant-soigné, les ateliers d'analyse des pratiques professionnelles prennent en compte les différentes contraintes auxquelles sont confrontées les soignants notamment les conditions de travail difficiles, les moyens matériels de prise en charge à disposition limités, les relations entre les différents professionnels au sein des équipes de prise en charge, etc.

 

En savoir plus sur le projet PACTES

Le projet Patients au Cœur du Traitement Et des Soins (PACTES) vise à contribuer à l'amélioration de la prise en charge et du respect des droits à la santé des personnes vivant avec le VIH en Guinée en expérimentant une prise en charge centrée sur le patient, par le renforcement des capacités des soignants et par la promotion des droits des usagers des services de santé. Pour soutenir ce travail, le projet a recruté une expertise technique en psychosociologie et en analyse des pratiques professionnelles qui accompagnera les soignants (médecins, infirmiers, sages-femmes, pharmaciens), les médiateurs psychosociaux et les agents d'accueil, dans la démarche d'analyse de leurs pratiques professionnelles, jusqu'en décembre 2019.

 

Twitter

Facebook

Restez informés

Inscrivez-vous notre newsletter

S'INSCRIRE

Evénements