Solthis Solidarité Thérapeutique et Initiatives pour la Santé

ONG de solidarité internationale

fondée par des médecins chercheurs,

Solthis contribue à améliorer la santé de tous

en renforçant durablement les systèmes de santé

Faire un don

Renforcement et décentralisation de la riposte nationale à l'épidémie du Sida en République de Guinée

GUINÉELABORATOIRES ET PLATEAUX TECHNIQUESRENFORCEMENT DES CAPACITÉSRENFORCEMENT DES SYSTÈMES ET SERVICES DE SANTÉRESSOURCES HUMAINESSYSTÈME D’INFORMATION SANITAIRESANTÉ DE LA MÈRE ET DE L'ENFANTVIH / Sida

Contexte

Dans le cadre de la mise en œuvre des subventions du Fonds Mondial en Guinée, Solthis a été sélectionnée comme sous récipiendaire du CNLS sur la subvention « Renforcement et décentralisation de la riposte nationale à l'épidémie du Sida en République de Guinée » pour plusieurs volets d'activités d'appui à la mise en œuvre de ce programme.

Démarrage : 2016

Durée : fin au 31/12/2017

Zone d’intervention : Guinée

Budget : 574.851 €

Source(s) de financement : Fonds mondial, subvention VIH du NFM en Guinée (Solthis est sous-récipiendaire du CNLS)

Bénéficiaires :

  • le CNLS
  • le PNPCSP
  • Les DRS et DPS
  • Les prestataires de santé impliqués dans le dépistage et la prise en charge du VIH/Sida
  • Les PVVIH en Guinée
  • Les patients co-infectées VIH/TB en Guinée

Objectifs

La finalité du projet est de réduire la mortalité et la morbidité chez les adultes et les enfants vivant avec le VIH grâce à un meilleur accès au traitement, aux soins et au soutien des personnes vivant avec le VIH.

Pendant 3 ans, Solthis sera en charge de réaliser des activités dans les domaines des études et de la recherche, de la formation et le renforcement de capacités des acteurs de la prise en charge du VIH, du développement du système d’information sanitaire, de la pharmacie et des laboratoires.

L'objectif général est d'appuyer le CNLS dans la mise œuvre de la subvention du FM portant sur le renforcement et la décentralisation de la riposte nationale à l'épidémie du Sida en République de Guinée.

Des objectifs spécifiques sont prévus :

  • Appuyer la formation de la totalité des soignants des établissements qui assumeront la PEC sur tout le territoire, tant en dépistage et conseil à l'initiative du soignant qu'en PEC adulte en pédiatrique ;
  • réaliser les 6 études demandées par le CNLS ;
  • renforcer l'organisation et le suivi des formations sur le Système d'informatisation du programme VIH ;
  • renforcer le processus d'approvisionnement et de gestion des stocks ;
  • assurer la mise en place opérationnelle des 6 nouvelles plateformes pour la charge virale nouvellement acquises en Guinée.

Résultats attendus

Les activités sont réalisées sous différents volets :

Volet dépistage, Prise en charge (PEC) adulte et pédiatrique

  • Élaboration d'un manuel de formation pour le dépistage ;
  • former 4 formateurs au niveau national en dépistage du VIH ;
  • former 24 formateurs au niveau des 8 régions en dépistage ;
  • formation de 840 prestataires de santé en DCIS ;
  • élaboration du manuel de formation pour la PEC globale (adulte, pédiatrique TB/VIH) ;
  • formation de 24 formateurs sur ce manuel de formation pendant 10 jours à Conakry ;
  • formation de 504 agents de santé à la PEC médicale adulte VIH et TB en 20 sessions de 25 personnes chacune, en régions ;
  • formation de 504 agents de santé à la PEC médicale pédiatrique du VIH en 20 sessions de 25 personnes chacune, en régions ;
  • former 24 superviseurs à la supervision ;
  • réaliser 4 suivis post formation par 2 superviseurs pendant 14 jours.

Volet études

  • Étude 1 – Résistance transmise et acquise aux ARV en Guinée (19 mois sur 22 sites de PEC) :
    • Évaluer le niveau de résistance aux ARV chez des patients infectés par le VIH naïfs initiant un traitement ARV ;
    • évaluer le niveau de résistance acquise 9 à 12 mois plus tard.
  • Étude 2 – Profil de résistance aux antituberculeux chez les patients co-infectés TB/VIH (portant sur 200 patients).
  • Étude 3 – Prévalence de l'hépatite B et C chez les adultes et enfants infectés par le VIH (portant sur 400 patients).
  • Étude 4 – Étude qualitative sur les contraintes du dépistage familial du VIH proposé à Conakry (entretiens individuels avec des patients, des soignants et des agents communautaires).
  • Étude 5 – Évaluation de la faisabilité de l'application du traitement préventif de la TB par l'INH chez les PVVIH à Conakry :
    • Une revue des données scientifiques ;
    • échanges auprès des soignants ;
    • ateliers avec les différentes parties prenantes.
  • Étude 6 – Dispositifs d'évaluation, de renforcement de l'observance au TARV et des barrières à l'observance chez des PVVIH sous ARV suivis à Conakry (5 mois, avec l'appui d'une dizaine d'enquêteurs) :
    • Évaluation de l'observance au TARV à Conakry ;
    • état des lieux du dispositif d'évaluation de l'observance existant ;
    • état des lieux des approches de soutien à l'observance en Guinée.
  • Identification des obstacles majeurs de la non-observance au TARV.

Volet Système d’Information Sanitaire (SIS)

  • Organisation d'une revue des outils de collecte et de gestion (VIH) et grilles de supervision, suivi sur site en vue de les intégrer aux activités du SNIS;
  • mise en place du logiciel AGIR.VIH dans toutes les régions du pays, ce qui va permettre de faciliter le stockage et l'analyse approfondie des données issues des sites de PEC;
  • formation de 72 personnes (DRS et DPS) à l’utilisation du logiciel (Agir VIH) de gestion des cohortes en 3 sessions de 24 participants pendant 2 jours en région;
  • organisation de missions de suivi-post formation sur le logiciel de gestion des cohortes dans les DRS (2 superviseurs pendant 3 jours dans chaque région).

Volet Gestion et Approvisionnement des Stocks (GAS)

  • Révision du manuel de procédure de gestion logistique et de suivi des ARV et intrants ;
  • formation de 24 formateurs au niveau des 8 régions (3 par région) à la dispensation et la gestion des stocks des ARV ;
  • formation de 463 agents de santé des sites de PEC/PTME à la dispensation et gestion des intrants VIH et SMNI ;
  • élaboration d'un guide national pour la quantification des ARV, intrants et IO ;
  • reproduction des documents de la pharmacovigilance.

Volet appui à la mise en place de 6 nouvelles plateformes pour la charge virale (CV)

  • Élaboration des normes et procédures des examens de charge virale ;
  • formation de 18 agents de santé à la technique de la charge virale du VIH (12 jours à Conakry et 7 jours dans chacune des 6 régions) ;
  • reproduction du document des normes et procédures des examens de charge virale en 100 exemplaires ;
  • dotation des nouveaux 7 laboratoires à charge virale en connexion internet (matériel) ;
  • planification des frais pour le contrôle de qualité (interne et externe) des prélèvements soumis à la charge virale.

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nos projets

Flux RSS | Plan du site  | Mentions légales  | © Solthis 2018 - Tous droits réservés | Réalisé par 6tem9