Solthis Solidarité Thérapeutique et Initiatives pour la Santé

N’attendons pas la crise pour agir

Faire un don

Appui au système de santé guinéen pour améliorer la prise en charge du VIH/Sida

GUINÉERENFORCEMENT DES CAPACITÉSVIH / Sida

 

Les enjeux

En Guinée, l'épidémie du VIH/Sida touche 1,4% de la population adulte. Cela représente environ 73 000 personnes adultes séropositives dont 38 000 personnes ont besoin d'être mis sous traitement ARV. Face à cette épidémie, la Guinée a mis en place un programme national de lutte contre le VIH, coordonné par le CNLS, rattaché à la primature, et mis en œuvre par le PNPCSP, rattaché à la Direction Nationale de la Santé Publique au sein du Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique. Au démarrage du projet en 2008, les deux hôpitaux nationaux de Conakry, Donka et Ignace Deen, assuraient seuls la prise en charge des patients séropositifs dans le système public. 6 400 personnes étaient ainsi déclarées comme suivi sous traitement, soit seulement 17% de couverture des besoins en traitement.

Le projet se situe ainsi dans le cadre d'un appui à ces deux institutions (CNLS et PNPCSP) pour la mise en œuvre du Cadre Stratégique National de lutte contre le VIH en Guinée, afin d'étendre et d'améliorer la prise en charge des personnes vivant avec le VIH/Sida.

Démarrage : Février 2008
Zone d’intervention : Guinée

Budget : 3 000 000 €

Source(s) de financement :

  • Fondation Bettencourt Schueller
  • Fonds mondial de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme
  • Mairie de Paris
  • Ministère des Affaires étrangères et européennes de la France
  • Fondation de France

Bénéficiaires : PNPCSP (Ministère de la Santé) et CNLS

 

Objectif

Le renforcement des capacités des acteurs nationaux impliqués dans la lutte contre le VIH/sida en Guinée.

 

Activités

  • Appui-conseil au Ministère de la Santé pour l'élaboration de documents stratégiques et protocoles thérapeutiques nationaux
  • Appui-conseil aux décideurs nationaux et régionaux pour la supervision des formations sanitaires : développement d'outils et de méthodologie de supervision, supervision conjointe
  • Appui-conseil aux responsables du secteur pharmaceutique pour la gestion de l'approvisionnement et des stocks (GAS) des intrants médicaux du VIH : accompagnement de proximité, élaboration et mise en place de procédures et d'outils pour la prévision des besoins (quantifications), le suivi des stocks et la définition de circuits de distribution
  • Etat des lieux des sites de prise en charge et mise en place de processus participatifs d'amélioration de la qualité dans les centres de santé
  • Elaboration de modules de formations (analyse des besoins en formation, élaboration de matériel pédagogique, guide d'animation pour le formateur et fiches de synthèse à destination des participants)
  • Animation de formation en salle selon les techniques de la pédagogie active et participative (utilisation d'exercices, jeux de rôle, discussions et échanges d'expériences, et d'études de cas comme supports pour le transfert des connaissances et de compétences aux participants)
  • Tutorat clinique des équipes soignantes
  • Financement de stages pratiques Sud-Sud et Nord-Sud et de participation à des formations diplômantes
  • Organisation de comités thérapeutiques régionaux et d'ateliers de réflexion nationale sur la prise en charge
  • Dotation de matériel médical et de laboratoire
  • Financement de projets de recherche opérationnelle

 

Résultats

  • Renforcement du Ministère de la Santé (PNPCSP et ses différentes unités : prise en charge, prévention de la transmission de la mère à l'enfant, approvisionnement, suivi-évaluation) dans son rôle d'organisation et de coordination de la prise en charge médicale des personnes infectées par le VIH, et notamment l'élaboration de documents stratégiques et protocoles thérapeutiques nationaux
  • Renforcement des directions régionales, préfectorales et communales sanitaires dans leur rôle de supervision formative des formations sanitaires
  • Renforcement du secteur pharmaceutique pour la gestion des approvisionnements et des stocks et la mise en place des circuits d'approvisionnement en médicaments et réactifs
  • Renforcement des laboratoires de référence et des formations sanitaires pour assurer le suivi biologique et virologique des patients
  • Renforcement du système d'information sanitaire de la prise en charge médicale : collecte et analyse des données, suivi-évaluation
  • Prestations des services de santé : renforcement des capacités des équipes soignantes pour le dépistage et la prise en charge médicale du VIH par la formation continue des personnels et l'aide à l'organisation du circuit des soins. Cet axe a d'abord concerné les régions de Conakry et de Boké où il a permis la décentralisation de la prise en charge dans 8 centres de santé, avant d'être étendu à l'ensemble des régions depuis 2013.

 

Recevez notre newsletter

Pour recevoir des informations sur notre action et nos projets sur le terrain, abonnez-vous à notre newsletter.

S'INSCRIRE

Nos projets