Solthis Solidarité Thérapeutique et Initiatives pour la Santé

N’attendons pas la crise pour agir

Faire un don

Projet ISANCO : réduire l'impact de l'épidémie COVID-19 sur les patient·e·s et le personnel soignant

GUINÉENIGERRENFORCEMENT DES SYSTÈMES ET SERVICES DE SANTÉCOVID-19

CONTRIBUER A REDUIRE L'IMPACT DE  L'EPIDEMIE COVID-19 SUR LES PATIENT.E.S ET  LE PERSONNEL SOIGNANT DE 20 STRUCTURES  DE SANTE AU NIGER ET EN GUINEE

Contexte

Le 11 mars 2020, l’OMS a qualifié la Covid­19 de pandémie. Au-delà des effets sanitaires causés par le virus lui-même et la nécessité de protéger les populations locales et les professionnel·e·s de santé, un enjeu fort est lié au maintien du recours au soin par les communautés et à la continuité des services essentiels, notamment en matière de santé maternelle et infantile (PCIME), santé sexuelle et reproductive (SSR), et prise en charge du VIH.

En effet, malgré l'assouplissement des  mesures gouvernementales qui a permis la reprise des  activités dans tous les services de santé, la fréquentation  des centres de santé reste faible, induisant un risque  élevé : de mauvais recours aux soins, de perdu.e.s de vue  et d'interruption des traitements, aux conséquences néfastes en matière de morbi-mortalité dans les mois à  venir.

 
Durée du projet 12 mois
Partenaires Ministères de la Santé des République de Guinée et du Niger

Les associations Lafia Matassa, Ablogui, FEG, REFIG et REGAP+

Bénéficiaires : 20 structures de santé – 800 soignant.e.s et 15 accompagnant.e.s psychosociaux.ales (APS) – Les
patient.e.s accueilli.e.s dans ces  structures – Les membres des associations partenaires de Solthis
Source de financement AFD
Pays d'intervention  Guinée : Ville de Conakry et Niger : Villes de Niamey, Dosso et Maradi

 

Objectifs

En réponse à ces problématiques, le projet vise à réduire l'impact de l'épidémie COVID-19 sur les patient.e.s et le personnel soignant en Guinée et au Niger à travers une adaptation de l'offre permettant la continuité des services et la promotion du recours aux soins.

Le projet permettra de renforcer les connaissances de et les pratiques de près de 800 soignant·e·s en termes d'Hygiène, Prévention et Contrôle des Infections (HPCI), contribuant ainsi à prévenir des nouvelles infections au sein des structures ciblées. Le projet vise, par ailleurs, à former le personnel de santé à mieux détecter et référer les patient·e·s présentant des symptômes COVID-19 pour qu'ils/elles puissent être dépisté·e·s et recevoir une prise en charge adaptée dans les meilleurs délais.

L'accès aux soins VIH, SSR (Santé sexuelle et reproductive) et PCIME (Prise en charge intégrée des maladies de l’enfant) sera encouragé pour les patient·e·s suivi·e·s dans les sites afin de réduire la perturbation des services, et en conséquence le nombre de décès supplémentaires provoqués par l'interruption des traitements ou le non-recours aux soins.

 

Résultats attendus

  • Les acteurs de santé (structures sanitaires, personnel de santé, et acteurs communautaires) bénéficient d'un soutien matériel et technique pour améliorer l'hygiène, la prévention, et le contrôle des infections (HPCI)
  • Les acteurs de santé (structures sanitaires et personnel de santé, acteurs communautaires) sont appuyés dans la détection, le tri et le référencement des cas suspects de Covid-19 et la sensibilisation des communautés
  • Les acteurs de santé (structures sanitaires, personnel de santé, et acteurs communautaires) bénéficient d'un soutien technique et matériel pour préserver la continuité des services essentiels, en matière de VIH/Sida, tuberculose, SSR et PCIME (prise en charge intégrée de la mère et de l’enfant)

 


 » La pandémie COVID-19 a considérablement compliqué la prise en  charge des plus vulnérables, en particulier les personnes vivant avec le VIH/Sida. » Dr Ibrahima Diallo, médecin à l'hôpital d'Ignace Deen à Conakry. En savoir plus

 

 » La COVID-19 a révélé le manque d'équipements de protection et d'hygiène essentiels : gants, masques, dispositifs de lavage des mains…Nous devons tirer les leçons de cette crise et donner les moyens aux soignant·e·s de respecter les mesures d'hygiène, pour se protéger et protéger les patient·e·s de toutes les maladies. » Dr Yacouba Nouhou, médecin infectiologue, Coordinateur du projet COVID-19 au CHR de Niamey. En savoir plus

 

Télécharger la fiche du projet

 

 

Nos projets

Restez informés

Restez informés sur nos projets et nouveautés de Solthis en s'abonnant à notre newsletter.

S'inscrire

© Solthis 2021 - Tous droits réservés | Mentions légales | Données personnelles | Gestion des cookies | Plan du site