Solthis Solidarité Thérapeutique et Initiatives pour la Santé

ONG de solidarité internationale

fondée par des médecins chercheurs,

Solthis contribue à améliorer la santé de tous

en renforçant durablement les systèmes de santé

Faire un don

PROJET OPP-ERA – Améliorer le suivi des personnes vivant avec le VIH par l’accès à la charge virale en Guinée

 

GUINÉELABORATOIRES ET PLATEAUX TECHNIQUESPRODUITS DE SANTÉ ET SYSTÈME PHARMACEUTIQUERENFORCEMENT DES CAPACITÉSRENFORCEMENT DES SYSTÈMES ET SERVICES DE SANTÉSERVICES DE SANTÉSANTÉ DE LA MÈRE ET DE L'ENFANTVIH / Sida

Projet OPPERA

 

 

 

Les enjeux

Dans la plupart des pays à ressources limitées, le suivi des patients sous traitement antirétroviral repose principalement sur l'examen clinique et la numération des CD4. Ces outils sont néanmoins insuffisants pour identifier et prévenir des situations d'échec thérapeutique. Cette limite conduit à passer inutilement ou trop tardivement à des traitements de secondes lignes, plus rares et plus onéreux. L'utilisation de la mesure de la charge virale (CV) VIH est nécessaire pour assurer un traitement adapté. En Guinée, la CV n'était pas disponible pour le suivi des patients pris en charge dans le secteur public.

 

Démarrage : Février 2013

Zones d'intervention : Guinée

Budget : 283.000 €

Source de financement : UNITAID, ANRS, FBS,

Mairie de Paris, Esther, Sidaction

Bénéficiaires : Comité de Pilotage :PNPCSP
SE/CNLS
DNPL : Direction Nationale de la Pharmacie et du Laboratoire
Laboratoire National de Santé Publique (LNSP)
Comité Médical Technique (CMT)
Direction de l'Hôpital National de Donka

Site officiel du projet : http://opp-era.org/

 

Objectifs
Améliorer le suivi des personnes vivant avec le VIH :

  • Faciliter l'accès aux tests de mesure de la charge virale pour les Personnes vivant avec le VIH (PVVIH)
  • Ouvrir le marché de la charge virale à la concurrence, luttant ainsi contre les prix élevés, et à des innovations en matière de technologie en favorisant le modèle « Open Polyvalent Platforms ».

 

Activités

Analyse des besoins dans les quatre pays, identification des laboratoires cibles et appel d'offres

Auprès des fournisseurs potentiels de composants des OPP (Open Polyvalent Platforms). En Guinée, le retard de l'accord de financement du projet a modifié son chronogramme et les premières charges virales ont démarré en août 2014 dans les deux laboratoires retenus pour le projet : celui de l'hôpital National de Donka et le Laboratoire national de Santé Publique (LNSP).

 

Préparation des sites
En 2014 se sont achevés les travaux de construction du laboratoire du CTA de Donka et ceux de réhabilitation du LNSP.

 

Distribution et installation des équipements et des kits de réactifs
Ces deux laboratoires ont été dotés de gros équipements (thermocycleur, hottes PCR, extracteurs), de consommables et de réactifs d'extraction et d'amplification.

 

Formations théoriques et pratiques des soignants et du personnel technique
Les techniciens de ces laboratoires ont assisté à plusieurs formations, 1 à Paris pour les référents techniques pays ; 2 en Côte d'Ivoire pour les techniciens principaux et 1 en Guinée pour 4 techniciens.
Des réunions et deux ateliers de formation ont permis de sensibiliser en amont les médecins à la prescription et l'utilisation des résultats de charge virale.

Le projet OPP-ERA a été inauguré en décembre 2014 sous la présidence du Premier Ministre guinéen.

 

Réalisation de tests de charge virale VIH chez l'adulte et l'enfant et mise en place d'un contrôle qualité
La qualité des dépistages et la bonne gestion des stocks ont été améliorées grâce à  du tutorat, des ateliers sur le contrôle interne de la qualité, l'élaboration de procédures opérationnelles standards dans les structures sanitaires et de la veille pour empêcher des ruptures de tests dans les sites.
Afin de  renforcer la délégation des tâches en matière de dépistage du VIH, nos équipes ont formé en plus du personnel des laboratoires, les agents des services de PTME et de prise en charge des enfants, aux techniques de dépistage du VIH.

 

Mesure d'impact sur le suivi des patients
Outre le lancement d'OPP-ERA, Solthis a appuyé le laboratoire national de santé public (LNSP)  pour la constitution de sa base de données de CD4 et de dépistage. Les données disponibles au LNSP n'étant pas organisées, Solthis a appuyé le LNSP pour avoir un masque de saisie et assurer la saisie avec un rattrapage des années passées.

 

Étude continue de l'évolution du marché (offre et demande) et promotion du modèle OPP pour l'étendre à d'autres pays

 

Résultats
L'entrée sur le marché de nouveaux fournisseurs de réactifs et d'équipements innovants et simples d'utilisation, un accès aux tests de charge virale élargi grâce à une réduction de leur coût et un meilleur suivi des personnes vivant avec le VIH étaient les principaux objectifs du projet OPP-ERA.
Fin 2014, ce sont 3051 charges virales qui ont été réalisées dans le cadre de ce projet ce qui dépasse les objectifs prévus (2400).

Outre l'augmentation du nombre de charges virales réalisées, ce programme a permis :

  • La construction d'un laboratoire au (Centre de Traitement Ambulatoire) CTA de Donka et la réhabilitation du Laboratoire national (LNSP)
  • La formation du personnel de laboratoire ainsi que les achats, les livraisons et installation des équipements et des réactifs
  • La formation des cliniciens sur l'utilisation de la CV, l'interprétation des résultats, la gestion de l'échec thérapeutique, le renforcement de l'observance, le changement de ligne.
  • La baisse du coût unitaire du test de CV : 16 USD.
  • L'élaboration d'une demande de phase 2 à UNITAID pour l'extension du nombre de CV à réaliser, et pour tester la polyvalence des machines de CV pour le diagnostic de la Tuberculose et de l'Hépatite.

 

 

OPP-ERA – Plaquette de présentation

Site web officiel du projet 

 

Contenus associés

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nos projets

Flux RSS | Plan du site  | Mentions légales  | © Solthis 2018 - Tous droits réservés | Réalisé par 6tem9